Réparation Nikon 24-70mm

/, Matériel/Réparation Nikon 24-70mm

Réparation Nikon 24-70mm

Suite à un accident vraiment très bête, mon objectif Nikon 24-70mm f/2.8 s’est retrouvé bloqué, ne permettant plus de changer la focale (la bague de zoom était bloquée). J’avais lu dans différents articles que de nombreux utilisateurs avaient connu le même problème : l’autofocus se faisait encore parfaitement, mais la bague de zoom refusait de bouger. Dans mon cas, l’objectif était coincé à 50mm, ce qui en faisait un poids mort dans mon sac. Après une demande de devis qui revenait à plus de 2/3 du prix à neuf du zoom, je me suis dit: on va démonter et voir ce que l’on peut faire. On peut trouver sur le web le catalogue officiel du service après-vente pour démonter au complet l’objectif.
ATTENTION: ceci n’est pas à faire! Il s’agit juste d’un exemple à but purement pédagogique et pour la curiosité de la chose!
Ne sachant pas exactement quelle partie de l’objectif était défectueuse, j’ai commencé à démonter bout par bout tel qu’il était indiqué dans le manuel. Je savais qu’il ne fallait en aucun cas démonter les blocs optiques, ça, cela demandait d’avoir un banc optique pour réaligner les lentilles. Après plusieurs heures à tourner dans tous les sens le morceau qui me restait, j’ai dû me rendre à l’évidence : il fallait démonter au complet… À partir de ce moment-là, je perdais l’objectif, mais ma curiosité d’ingénieur étant plus forte que la raison, j’ai démonté le tout pièce par pièce.

À l’intérieur de l’objectif

Alors qu’est-ce que l’on retrouve dans une 24-70mm?
Voici donc l’ensemble des pièces que contient un objectif Nikon 24-70mm f/2.8, sans les vis. Il y a plusieurs blocs optiques, de l’électronique, un ressort à lamelle, une piste optique, et beaucoup, beaucoup de vis!
Nikon 24-70mm parts
Il y a deux barillets qui s’emboîtent l’un dans l’autre, servant à faire bouger un bloc de lentilles pour changer la focale de l’objectif.
Nikon 24-70 barrilet
Un ensemble de différentes lentilles, la plus grosse est la lentille frontale, qui s’enlèvent très facilement puisque seulement 3 petites vis la retiennent.
Nikon 24-70 lenses
L‘obturateur, qui est inséré dans le barillet central. On peut l’ouvrir et le fermer sans avoir à démonter l’objectif au complet.
Nikon 24-70 obturateur
Une piste magnétique qui permet de transmettre à l’appareil photo la focale à laquelle se trouve l’objectif.
Nikon 24-70 bande
Quelques pièces électroniques : le microprocesseur de l’objectif, qui permet de donner des informations à l’appareil photo et un capteur piézoélectrique permettant de mesurer les chocs et vibrations reçus par l’appareil. À mon avis Nikon se sert de ce capteur pour déterminer si la garantie est encore en vigueur lorsque l’on demande une réparation!
20140104Reparation2470-21
20140104Reparation2470-23
La partie avant de l’objectif qu’il a fallu forcer avec un tournevis pour sortir (ce qui explique les marques dans la collerette de la pièce en métal). Un gros problème de design de l’objectif se situe ici. En effet, lorsque l’on change la focale de l’objectif, le corps du barillet se déplace en avant, puis en arrière puis en avant. Vous l’avez certainement remarqué si vous possédez cet objectif. La transition à lieu vers 35mm. Une continuité dans le mouvement du zoom aurait peut-être empêché ce point dur dans la manipulation de l’objectif.
Nikon 24-70 front
Les deux pièces qui posent tout le problème de zoom bloqué. Suite à l’impact sur le côté de l’objectif, la concentricité entre les deux pièces n’était plus parfaite. Le jeu entre les deux pièces étant minime, il était devenu impossible de faire tourner le barillet correctement dans l’autre pièce. Afin d’essayer de ronger un peu de matière, j’ai utilisé de la limaille de fer (qui devait dater du début du XXe siècle…) . Mais même après ce traitement hautement abrasif, le jeu n’étant pas encore suffisant et les deux pièces finissaient par se coincer… On peut voir en gris clair les parties limées grâce à la pâte abrasive.
20140104Reparation2470-29
Après plusieurs essais infructueux, il a fallu se rendre à l’évidence : l’objectif était irréparable.
Beaucoup doivent se dire: tu aurais du l’envoyer au SAV. Non, car je voulais avant tous voir ce qu’il y avait dedans, et je n’avais pas les moyens de le faire réparer. Donc j’ai essayé, et ce fut plus qu’intéressant de voir les entrailles de la bête. Et j’espère que cela plaira, au moins aux amoureux de mécaniques de précision!

Conseils

Si vous aussi avez eu des problèmes avec votre objectif, il existe plusieurs ressources sur le web pour démonter et essayer de réparer par soi même. Souvent il est quasiment impossible de réparer un objectif qui a subit une chute et qui s’est déformé.
Je vous conseil donc fortement d’envoyer au service après-vente pour toutes réparations délicates. Dans le cas de mon objectif, il fallait remplacer le barillet central et la lentille frontale qui avait été endommagée.
 
 
 
 

By | 2014-08-12T13:49:25+00:00 août 12th, 2014|Blog, Matériel|3 Comments

3 Comments

  1. Egenius 28 décembre 2014 at 9 h 18 min - Reply

    Dommage que je n’ai pas vu ce sujet plus tôt car je vous aurais demandé pour racheter l’objectif pour pièces (démonté bien sûr).
    Joli sujet quand même 🙂

  2. Nicholas 25 septembre 2015 at 8 h 16 min - Reply

    Bonjour,
    Je viens d’avoir une partie du pas-de-vis de la fixation filtre qui a laché sur mon 24-70, suite à un choc. Pensez-vous qu’il soit possible de changer cette partie de l’objectif sans toucher à la partie optique (mais juste «au fût»)
    Si oui, je suis preneur de cette partie de votre objectif si elle est en bon état.
    Merci d’avance
    Nicholas

  3. Torrubia 5 avril 2017 at 9 h 05 min - Reply

    Bonjour à vous,
    J’ai un problème avec le déverrouillage de l’objectif sur mon D4 .
    Mon 24/70 est bloqué dessus ??
    Vous auriez un conseil ??
    D’avance merci,
    Bruno.

Leave A Comment