Débuter en macrophotographie

/, Matériel, Technique/Débuter en macrophotographie

Débuter en macrophotographie

Au sens strict du terme, la macrophotographie correspond à la reproduction du sujet photographié avec un ratio de grossissement de 1:1, c’est-à-dire que le sujet est l’image du sujet sur le capteur est aussi grand que dans la réalité. En général on va parler de macrophotographie pour toutes les images prises de très près, souvent d’objets de petite taille.

Je vous propose de découvrir le matériel que l’on peut utiliser afin de capturer de telles images, ainsi que quelques conseils pour bien commencer dans cette technique à part entière de la photographie (qui pour moi est l’une des plus passionnantes également!). Dans la suite de cet article, j’utiliserai l’appellation « macro » qui est le nom généralement employé.

Pour chaque solution, vous retrouverez les avantages et les inconvénients, ainsi qu’une fourchette de prix.

Les objectifs dédiés macrophotographie (ou micro)

objectif macrophotographie Nikon

Le plus simple pour faire de la macro c’est de prendre un objectif dédié, qui permet de s’approcher du sujet en ayant un fort rapport de grandissement. Certains fabricants utilisent l’appellation « micro » pour la référence de ces objectifs (c’est par exemple le cas de Nikon). Même si ce terme peut parfois être plus approprié, il peut prêter à confusion surtout lorsque l’on n’y connait pas encore grand-chose.

Un objectif macro est généralement une focale fixe (vous ne pouvez pas zoomer!) et peut reproduire l’image avec un ratio de 1:1, mais aussi photographier à l’infini. Ces objectifs ne sont donc pas vouez uniquement à un seul usage, puisque vous pourrez vous en servir pour tout autre type de photographies. D’ailleurs, les objectifs macro ayant une focale entre 90 et 150mm font d’excellents objectifs pour le portrait. Vous pourrez ainsi photographier des insectes et des humains sans changer d’objectifs!

Il existe de nombreux modèles différents selon la marque avec laquelle vous êtes équipé. Le plus populaire est souvent un objectif avec une focale comprise entre 90 et 105mm, avec très souvent une stabilisation sur l’objectif. Par exemple, un des meilleurs objectifs macro Nikon est le 105mm VR micro f/2.8.

Les prix varient grandement, selon la longueur focale et la marque. Comptez entre 400€ et 1000€ pour la majorité des objectifs.

Retrouvez une liste de ces objectifs par marque:

Avantages:

  1. La solution idéale!
  2. Permets de faire de la macro ET de la photo normale
  3. Souvent des objectifs de grande qualité

Inconvénients:

  1. Nécessite un investissement important.
  2. Un objectif de plus, c’est lourd!

Les bagues d’inversion

Ces bagues servent à retourner un objectif afin de l’utiliser en macro ou proxy-photographie. C’est la solution la moins chère pour commencer en macrophotographie. Certains modèles permettent de conserver les automatismes de votre objectif ou encore d’installer deux objectifs face à face (avec les lentilles frontales en regard).

L’inconvénient de ces bagues est qu’il faut absolument travailler avec des objectifs pourvus d’une bague de diaphragme (pour changer l’ouverture), puisque vous ne pourrez pas le contrôler depuis votre boitier.

L’avantage, hormis le prix, est que vous pouvez utiliser n’importe quel objectif, même s’il n’est pas de la même marque que votre appareil. La seule chose importante est d’avoir un diamètre de bague correspondant à l’objectif utilisé.
Le mieux est d’utiliser un objectif ayant une focale comprise entre 50 et 100mm.

Bien sûr la qualité d’image sera moins bonne qu’avec un objectif macro dédié, mais c’est une solution intéressante et peu dispendieuse si vous êtes juste curieux d’essayer de faire des photos de petits objets.

Une bague de qualité coute environ 30€.

Avantages:

  1. Pas cher du tout.
  2. Permets d’assembler plusieurs objectifs pour obtenir le grandissement désiré.
  3. Permets d’utiliser n’importe quel objectif, peu importe la marque.

Inconvénients:

  1. L’extérieur de l’objectif est exposé, attention aux rayures!
  2. Perte des automatismes.

Les tubes d’extensions

Aussi appeler tubes allonges, ils servent à augmenter la distance entre l’objectif et le capteur (ou le film) en insérant un ou plusieurs éléments, qui n’ont pas d’éléments optiques. Le soufflet est l’équivalent d’un tube d’extension ajustable, et permet ainsi de faire varier le rapport de grandissement, mais coute aussi plus cher! Plus le tube d’extension est long, plus vous pourrez vous approcher du sujet.

L’inconvénient est que vous ne pouvez plus faire la mise au point à l’infini. Donc si vous avez besoin de travailler à des distances normales, il faudra d’abord enlever les tubes. En outre, plus le tube est long, plus vous aller perdre d’intensité lumineuse, ce qui peut être problématique, car en macro vous aurez souvent besoin de fermer le diaphragme à f/16 ou plus pour conserver une profondeur de champ convenable.

Différentes qualités de bagues existent, mais vous pouvez trouver pour moins de 100€ des kits de trois tubes tout à fait convenables.

Avantages:

  1. Pas cher.
  2. Pas de diminution de la qualité (aucun élément optique supplémentaire).
  3. Grande flexibilité pour le choix de grandissement.

Inconvénients:

  1. Peu efficace avec les téléobjectifs.
  2. Obligation de démonter la bague pour une utilisation normale.
  3. Mise au point à l’infini impossible.

Les filtres close-up

filtre close-up

Ces filtres sont des éléments optiques ayant un effet grossissant, que vous venez ajouter sur le devant de votre objectif. La force de grossissement est exprimée en dioptrie (vous avez certainement déjà entendu ce mot si vous portez des lunettes!) Généralement, les valeurs les plus courantes vont de +2 à +8 dioptries.

Ces filtres peuvent être additionnés pour augmenter l’effet de grandissement. Si vous installez un filtre +8 avec un filtre +2, vous aurez alors +10 dioptries. Il faut placer le filtre avec le plus grand indice en premier sur votre objectif. Il y a cependant un désavantage: plus vous ajoutez d’éléments optiques, plus vous allez dégrader la qualité de votre image!

Le grandissement obtenu dépend de la longueur focale de votre objectif et de son grandissement initiaux. Je vous conseille de prendre une lentille avec un fort rapport de grandissement (proche de 1X).

Les modèles chinois se trouvent pour moins de 30€, les modèles de marques sont plus dans une gamme de prix d’une centaine d’euros.

Avantages:

  1. Donne de bons rapports de grandissement avec les téléobjectifs.
  2. Pas de perte de lumière
  3. Facile à mettre en place, comme un filtre normal.

Inconvénients:

  1. Apparition de vignettage sur le bord de l’image
  2. Perte de qualité optique globale
  3. Plus cher que des tubes allongent

Conclusion

Vous l’aurez compris, hormis un objectif pour la macrophotographie dédié, toutes les autres solutions offrent des avantages et des inconvénients qui peuvent freiner votre créativité et surtout la facilité d’utilisation. Si vous avez le budget nécessaire, bien évidemment un objectif macro sera la solution la plus intéressante et celle qui vous permettra de vraiment apprécier cette technique!

Les autres solutions sont plus pour un usage occasionnel ou pour s’initier et prendre goût (ou non) à la macrophotographie.
Si vous connaissez d’autres moyens de faire de la macro, n’hésitez pas à partager vos techniques!

Retrouvez d’autres tests et conseils techniques dans la section matériel.

By | 2018-07-17T18:05:19+00:00 février 22nd, 2015|Macro, Matériel, Technique|1 Comment

One Comment

  1. Melissa 22 février 2015 at 21 h 22 min - Reply

    Et moi qui s’attendait à des techniques de macro, tu nous parles juste de l’équipement 🙁
    LOL

Leave A Comment