Test scan négatif 35mm

/, Noir et blanc, Tutoriel/Test scan négatif 35mm

Test scan négatif 35mm

Depuis un peu plus d’un an, j’ai accumulé un certain nombre de négatifs, à la fois en 35mm et en moyen format. Même si je réalise des tirages de mes photos en chambre noire, je cherchais un moyen de partager mes photos argentiques sur internet, et il me fallait donc numériser mes images. Pour cela, plusieurs options étaient disponibles:

  1. Apporter mes négatifs dans un magasin
  2. Utiliser un scanner à plat ou un scanner dédié pour les négatifs
  3. Prendre en photo mes négatifs avec un appareil photo numérique

Choix de la numérisation

La première option est la plus simple, car elle ne demande aucun investissement en matériel. Il suffit d’apporter les négatifs que l’on veut faire numériser et de payer en fonction de la résolution que l’on veut obtenir. Cependant, cela peut vite devenir cher, surtout si on a beaucoup de négatifs à numériser
La seconde option demande l’achat d’un scanner. Les scanners dédiés aux négatifs se font de plus en plus rare, et obtenir un scanner capable de numériser du moyen format est très dispendieux. L’un des meilleurs est certainement le Nikon Coolscan 9000 qui est maintenant discontinué. Il se vend près de 3000$ en occasion sur internet. Les scanners à plat comme le Epson V750 sont de bonnes solutions mais offrent des résultats médiocres pour le 35mm qui a une surface très petite.
La dernière option s’effectue avec un reflex numérique, un objectif macro et un peu de bricolage. Possédant déjà un reflex, il ne me manquait plus qu’un objectif macro. J’ai pu en emprunter un à mon club photo et faire quelques essais. Il s’agissait de mon premier essai avec cette méthode alors je ne m’attendais pas forcément à de grands résultats. Après quelques lectures sur internet et plusieurs tentatives infructueuses, j’ai finalement trouvé une solution temporaire me permettant d’obtenir un résultat plus que décent.
Comme je n’avais pas de table lumineuse pour éclairer par dessous mon négatif, j’ai commencé par placer mon négatif sur une plaque de verre, installer un flash Nikon SB800  dessous et placer mon appareil sur un trépied avec l’objectif macro au-dessus. N’ayant pas beaucoup de matériel pour réaliser un système fixe, je me suis servi d’une boite de carton pour isoler la lumière de flash et éviter trop de réflexion sur la plaque de verre.
Cependant je n’étais pas encore satisfait du côté pratique de mon montage. Le mieux aurait été d’avoir une plaque lumineuse (exemple ici: table lumineuse pour négatif). Et la je me suis souvenu que j’avais l’équivalent…. un ipod touch! Un bel écran rétroéclairé, suffisamment grand pour couvrir la taille du négatif (mais trop petit pour du moyen format ….). Immédiatement le résultat fut bon, avec cependant un inconvénient: l’écran est composé de pixels visible à fort grossissement. Par conséquent, on peut voir lorsque l’on zoom sur l’ordinateur que l’éclairage n’est pas issu d’une plaque uniforme, particulièrement dans les zones claires de l’image.

Post- traitement

Une fois la prise de vue terminée, il a fallu importé le « scan » dans Lightroom V4 et faire un peu de post traitement.
 
L’image test est une vue du vieux port de Montréal que j’ai pris au début du mois de mai 2013. J’ai utilisé à l’occasion un vieux objectif très plastique mais possédant de bonnes performances: le Nikon 35-80mm f/3.5-5.6
Premièrement, l’image brute après la prise de vue. On a un négatif de l’image, ce qui signifie que les blancs sont noirs et inversement.
Vieux port Montreal
 
Ensuite on inverse l’image pour obtenir le positif.
Vieux port positif
 
L’image est un peu plate et manque de contraste. On va maintenant lui redonner un peu plus de vigueur.
Bateau 3
Finalement on recadre l’image. J’aime bien aussi la version non recadrée, ca donne un petit côté vintage à l’image. Mais il ne faut pas abuser non plus de ce genre d’effet.
Bateau 4
 
Le résultat final est très bien, et avec un peu de pratique je suis certain que l’on peut obtenir un bon flux de numérisation. La prochaine fois j’essayerai de scanner sur une table lumineuse du moyen format et je partagerai avec vous mon expérience.

Matériel utilisé à la prise de vue:

Pour aller plus loin:

 
 

By | 2013-06-16T20:00:36+00:00 juin 16th, 2013|Blog, Noir et blanc, Tutoriel|4 Comments

4 Comments

  1. Sebastien 16 avril 2014 at 8 h 34 min - Reply

    Il existe aussi des system tout fait comme celui la :
    http://www.somikon.fr/multimedia_27_photo_accessoires_adaptateurs_adaptateur-pour-numerisation-de-diapos-et-negatifs__nc1749.html
    Que je n’ai jamais personnelement esssayer.
    Cordialement.

    • steven 20 avril 2014 at 9 h 32 min - Reply

      Intéressant comme solution, merci Sebastien!

  2. Marc Simon 5 janvier 2015 at 12 h 08 min - Reply

    Merci Beaucoup Sébastien pour ce Post, ça va motiver pour retravailler en Argentique, car si même les Reflex Numérique d’aujourd’hui sont très performant, ils sont très gourmands en énergie et cela pose des problèmes avec les poses longues, le capteur chauffe aussi, avec l’Argentique ces problèmes ne se posent plus 😉
    Avec quel Programme utilisez-vous pour le Négatif couleur ?
    Cordialement

  3. Thomas B 15 janvier 2015 at 21 h 37 min - Reply

    Merci pour ces conseils, je vais essayer d’en faire bon usage !

Leave A Comment